L'intelligence du corps

3 min de lecture

Le cerveau malade du corps | Pour la Science

Salut, moi je suis Océane, thérapeute en neuro-training et enseignante de yoga. J’aimerais partager avec vous la révélation majeure que je vis grâce au yoga et qui change littéralement ma façon d’appréhender le monde et la vie. Ce n’est pas vraiment la dernière révélation, quoi que sa pleine intégration ne soit pas si vieille, mais c’est de loin la plus importante pour moi.

Tout d’abord il m’est nécessaire de clarifier le mot yoga qui fait référence à tout le chemin que je parcours chaque jour que ce soit sur mon tapis ou en dehors.

Cette révélation est quelque chose que j’ai touché du doigt mentalement il y a plusieurs années déjà mais que je n’ai intégré totalement que récemment. Lorsque je parle d’intégration, je parle en fait d’intégration cellulaire et corporelle, de compréhension organique, qui est en fait, selon moi, essentielle à la vraie compréhension. Une compréhension qui passe par le corps et ce dernier est l’objet même de cette révélation.

Je m’explique, j’ai toujours été quelqu’un de très mental, à vouloir tout analyser, tout comprendre, tout rationaliser et tout ranger dans des cases. J’ai fonctionné comme ça durant des années (toute ma vie presque) et je continue encore à le faire sur bien des sujets. Le changement : aujourd’hui j’en ai pleinement conscience et cela m’a permis de retrouver le choix, ce qui change tout !

Donc depuis plusieurs années déjà, j’ai pris conscience de ce mécanisme chez moi ; qui d’ailleurs est assez collectif et très souvent inconscient. Mais la prise de conscience n’amenait aucun changement concret ou presque dans ma vie.

Puis ces derniers mois j’ai senti beaucoup de nouvelles sensations. J’ai expérimenté par le corps tout un panel de sens qui n’avait plus besoin d’avoir un sens justement (mentalement parlant). Je n’ai pas ressenti le besoin de les expliquer ni de les comprendre avec ma tête.

J’ai bien senti que mon corps avait compris bien plus de choses que mon mental n’aurait été capable de le faire.

 

Retrouver du sens grâce à mes sens, sans vouloir y donner du sens, 

me permet de renouer avec mon essence!

 

En d’autres termes, j’ai un peu lâché le mental pour revenir dans mon corps ! Et c’est le yoga qui m’a aidé dans ce lâché.

La compréhension peut se voir comme le fait de « prendre – avec » : « com – prendre ». Donc comprendre par le corps implique que l’expérience entre pleinement dans le corps. Ce qui au passage permet l’implication dans sa vie (puisque nous sommes alors impliqués) et cela participe donc à son enracinement.

Dans la compréhension par le corps, chaque cellule corporelle porte l’information de cette expérience. En Body Mind Centering (une approche psycho-corporelle), nous appelons cela « l’embodiment » (« incorporation » en français, ce qui ne peut véritablement traduire cet esprit d’embodiment). L’embodiment invite à quitter le mental pour sentir et vivre ce qui se passe véritablement en soi et donc pouvoir l’intégrer. Pas le visualiser, pas le penser ni l’imaginer mais le vivre !

Bien qu’un peu déroutant au début, nouveau schéma de fonctionnement oblige, je me suis très vite sentie euphorique et excitée suite à ses sensations qui pétillaient en moi. Comme de l’eau plate qui était soudain devenue pétillante ! Une joie en moi était née et le plaisir coulait dans mes eaux/os.

Ce que je veux dire par mes mots, c’est que nous ne pouvons pas apprendre dans les livres ce qui doit passer par l’expérimentation et par nos propres cellules. La théorie ne peut remplacer la vie. Et cela s’applique à absolument tout dans nos vies : la parentalité, la compétence professionnelle (qui nécessite toujours de l’expérience pour savoir), le sport, l’amitié, le yoga…

La compréhension organique est essentielle et une voie d’évolution inestimable. Croire qu’il faille d’abord passer par une compréhension théorique et mentale est un fonctionnement inversé. Croire qu’il faille d’abord savoir avant de faire (de pouvoir). C’est comme ça que nous fonctionnons en occident. Nous apprenons dans les livres, nous faisons des études (donc nous sommes sur du savoir théorique et purement mental) puis nous éprouvons nos savoirs par la suite. Et bien souvent nous nous rendons compte que ce que nous avons appris à l’école est en décalage avec ce que nous exerçons au quotidien. Or cette compréhension théorique ou mentale est, selon moi, le dernier rouage d’une compréhension intégrée. D’abord mon corps fait une expérience, j’en ressens les fruits puis j’en comprends le sens et alors là tout est dans l’ordre et correctement posé. C’est à ce moment que l’expérience peut être pleinement intégrée. Si je commence par le savoir et essaie ensuite de faire redescendre l’information, je trouve cela plus compliqué car alors mon mental présente des résistances sur ce que devrait être mon expérience déjà apprise.

Le savoir est sclérosé s’il n’est pas remis continuellement en question et s’il n’est pas remis en question, alors il dessert plus qu’il ne sert. Il serait comme une case qui enferme plutôt qu’être une porte ouverte sur le monde. Le pouvoir est la capacité de. La porte ouverte sur le champ des possibles. Le savoir serait donc plutôt mental et le pouvoir serait lui plutôt dans le corps (en lien avec l’esprit). Ce pouvoir est sans attentes préconçues. Le corps ne s’attend à rien et il est ouvert à tout. Quand le mental a des idées préconçues sur ce que devrait être l’expérience.

Nous avons beau lire et enregistrer des tonnes d’informations, engranger du savoir et de la théorie, si nous ne la vivons pas, cela ne reste que du blabla mental, du vent, un leurre. La première phrase écrite dans un de mes livres de yoga est d’ailleurs : « 99% de pratique, 1% de théorie ». Cela résume bien l’esprit et la philosophie du yoga. Faites confiance à vos corps pour comprendre et lâcher le mental et la raison. Les Indiens fonctionnent comme cela depuis des millénaires et ils ont d’ailleurs un super enracinement. Car ils passent par le corps pour tout apprendre dans la vie et non par la tête.

Le yoga est donc cette invitation à redescendre dans son corps, en soi et trouver l’harmonie et la synergie entre le corps et l’esprit. Cela je l’avais lu, aujourd’hui je le vis grâce au Yoga !

Faire l’expérience véritable d’habiter son corps est merveilleux ! C’est un peu comme un retour chez soi, enfin… !

J’aime à dire que le corps est la clef

Je ressens que nos corps portent en eux la vérité de chacun et la sagesse de l’évolution.

---------------------------------------------------

 

 

 ---------------------------------------------------

Cet article participe à l’évènement « Ma dernière révélation en pratiquant le yoga ! » du blog Adapter son Yoga créé par Muriel (ostéopathe et kiné) que je remercie chaleureusement pour cette belle initiative.

Cet article est écrit par Océane Onoratini thérapeute en Neuro-Training et Enseignante de yoga : www.lecorpslaclef.com.